L’évaluation de la mesure de placement à l’extérieur comme aménagement de peine.

Le 8 octobre 2018, s’est réuni le comité de pilotage concernant le dispositif de placement à l’extérieur porté par l’ARILE réunissant outre l’équipe dédiée de l’association, Madame NAVARRO, juge d’application des peines en charge de la mesure, Madame DELACOUR, vice-procureure de la République, le barreau de MEAUX, ainsi que Madame GIRARD, chef de service des services pénitentiaires d’insertion et de probation de MEAUX.

Depuis sa mise en œuvre par l’ARILE, depuis désormais 10 années, ce sont ainsi 200 personnes qui ont terminé leur peine à l’extérieur de la détention, en bénéficiant d’un accompagnement global, dans le cadre d’un projet personnalisé d’accompagnement, au titre de l’accès aux droits, à l’emploi, à la santé, à la restauration des liens familiaux, ainsi qu’à l’hébergement.

Cette mesure fonctionne grâce aux relations partenariales efficientes développées depuis de nombreuses années entre l’ARILE, les magistrats du siège et du parquet, et les avocats pénalistes du barreau au service des bénéficiaires de ce dispositif. L’utilité sociale n’est plus à démontrer, en terme d’insertion et de prévention de la récidive, ainsi que de la qualité des prises en charge.

Au cours des 8 premiers mois de l’année 2018, ce sont 20 personnes détenues qui ont bénéficié de cet accompagnement vers l’insertion, sur une durée moyenne de 8 mois. La majorité, soit 65%, émanant des centres de détention du département de la Seine-et-Marne.

Cette mesure est encouragée par la fédération Citoyens et Justice et est mise en œuvre en France par les associations volontaires et habilitées.

2018-10-25T15:05:08+00:00lundi 22 octobre 2018|